BOOKS

Apocalypse now : Journal : Eleanor Coppola, Philippe Aronson : Livres

Apocalypse now : Journal : Eleanor Coppola, Philippe Aronson : Livres

L’Encyclopédie présente-t-elle une pré-science des monstres ?

*

Révelations, Denis Robert, 2001
bio
blog

Révelations, Denis Robert, 2001

bio

blog

Dès qu’on apporte une lueur de conscience au geste machinal, dès qu’on fait de la phénoménologie en frottant un vieux meuble, on sent naître, au-dessous de la douce habitude domestique, des impressions nouvelles. La conscience rajeunit tout. Elle donne aux actes les plus familiers une valeur de commencement. Elle domine la mémoire. Quel émerveillement de redevenir vraiment l’auteur de l’acte machinal ! Ainsi, quand un poète frotte un meuble - serait-ce par personne interposée - quand il met avec le torchon de laine qui réchauffe tout ce qu’il touche un peu de cire odorante sur sa table, il crée un nouvel objet, il augmente la dignité humaine d’un objet, il inscrit l’objet dans l’état civil de la maison humaine. Henri Bosco écrit (?ref): “La cire douce pénétrait dans cette matière polie sous la pression des mains et la chaleur utile de la laine. Lentement, le plateau prenait un éclat sourd. Il semblait que montât de l’aubier centenaire, du coeur même de l’arbre mort, ce rayonnement attiré par le frottement magnétique et qu’il s’épandit peu à peu à l’état de lumière sur le plateau. Les vieux doigts chargés de vertus, la paume généreuse tiraient du bloc massif et des fibres inanimées les puissances latentes de la vie. C’était la création d’un objet, l’oeuvre même de la foi, devant mes yeux émerveillés. “ 
Les objets ainsi choyés naissent vraiment d’une lumière intime ; ils montent à un niveau de réalité plus élevé que les objets indifférents, que les objets définis par la réalité géométrique. Ils propagent une nouvelle réalité d’être. Ils prennent non pas seulement leur place dans un ordre, mais une communion d’ordre. D’un objet à l’autre, dans la chambre, les soins ménagers tissent des liens qui unissent un très ancien passé au jour nouveau. La ménagère réveille les meubles endormis.
La poétique de l’espace, Gaston Bachelard, ?page ?chapitre 

Dès qu’on apporte une lueur de conscience au geste machinal, dès qu’on fait de la phénoménologie en frottant un vieux meuble, on sent naître, au-dessous de la douce habitude domestique, des impressions nouvelles. La conscience rajeunit tout. Elle donne aux actes les plus familiers une valeur de commencement. Elle domine la mémoire. Quel émerveillement de redevenir vraiment l’auteur de l’acte machinal ! Ainsi, quand un poète frotte un meuble - serait-ce par personne interposée - quand il met avec le torchon de laine qui réchauffe tout ce qu’il touche un peu de cire odorante sur sa table, il crée un nouvel objet, il augmente la dignité humaine d’un objet, il inscrit l’objet dans l’état civil de la maison humaine. Henri Bosco écrit (?ref): “La cire douce pénétrait dans cette matière polie sous la pression des mains et la chaleur utile de la laine. Lentement, le plateau prenait un éclat sourd. Il semblait que montât de l’aubier centenaire, du coeur même de l’arbre mort, ce rayonnement attiré par le frottement magnétique et qu’il s’épandit peu à peu à l’état de lumière sur le plateau. Les vieux doigts chargés de vertus, la paume généreuse tiraient du bloc massif et des fibres inanimées les puissances latentes de la vie. C’était la création d’un objet, l’oeuvre même de la foi, devant mes yeux émerveillés. “ 

Les objets ainsi choyés naissent vraiment d’une lumière intime ; ils montent à un niveau de réalité plus élevé que les objets indifférents, que les objets définis par la réalité géométrique. Ils propagent une nouvelle réalité d’être. Ils prennent non pas seulement leur place dans un ordre, mais une communion d’ordre. D’un objet à l’autre, dans la chambre, les soins ménagers tissent des liens qui unissent un très ancien passé au jour nouveau. La ménagère réveille les meubles endormis.

La poétique de l’espace, Gaston Bachelard, ?page ?chapitre 

Trevor Peglen

Trevor Peglen

Masters of deception was a New York-based hacker group. MOD reportedly controlled all the major telephone RBOC's and X.25 networks as well as controlling large parts of the backbone of the rapidly emerging Internet.
book *

Masters of deception was a New York-based hacker group. MOD reportedly controlled all the major telephone RBOC's and X.25 networks as well as controlling large parts of the backbone of the rapidly emerging Internet.

book *